InstagramFb

Comment apprendre à mon chien à rester seul ?

Tout d’abord, il me semble important de rappeler que le chien est un animal qui vit en groupe. C’est pourquoi on parle bien d’apprentissage à la solitude car ce n’est pas quelque chose de normal pour lui !

Apprendre à votre chiot/chien à rester seul est primordial et inévitable dans notre mode de vie mais il reste un exercice difficile pour votre compagnon.

Je vais donc vous donner quelques conseils pour que cet apprentissage se déroule du mieux possible.

A quel moment dois-je lui apprendre à rester seul ?

Cela va sans doute vous paraître difficile mais je vous invite à commencer cet apprentissage dès l’arrivée de votre chiot/chien à la maison.

Bien entendu, les premiers jours serviront à prendre ses marques dans ce nouveau lieu.

Mais vous ne devez pas l’habituer à une présence constante.

Si vous l’accueillez pendant une période de vacances, habituez-le rapidement à rester seul. Sinon lors de votre reprise de travail il ne va pas comprendre et cela sera encore plus difficile pour lui !

L’apprentissage devra se faire de façon progressive. En commençant par de très courtes absences et en augmentant petit à petit la durée.

Chiot 3
Tapis de fouille 1
Cavalier king charles

Apprendre le détachement

Apprendre à votre chien le détachement est fondamental. Sans cela il y’a de fortes chances qu’il développe de « l’anxiété de séparation ».

Ce trouble du comportement désigne l’anxiété, la détresse et la panique que ressentent certains chiens lorsqu’ils se retrouvent seuls.

Pour tenter de s’apaiser ils vont avoir recours à des comportements type vocalisations, destructions ou malpropreté (parfois plusieurs peuvent se cumuler).

L’apprentissage du détachement est plus facile pour un chiot que pour un chien âgé. C’est bien entendu possible pour un chien adulte mais prendra un peu plus de temps.

Appelez souvent votre chiot/chien pour qu’il vienne vous faire des câlins, jouer… mais lorsque c’est lui qui vous sollicite, ignorez-le quelques instants.

C’est vous qui devez être à l’initiative de ces moments. Il doit apprendre à attendre que vous soyez disponible. Apprendre à se contrôler c’est aussi apprendre à s’apaiser seul.

Par moments, demandez-lui d’aller dans son panier et quitter la pièce en fermant la porte. S’il aboie ou gémit ne répondez pas. Si vous revenez il aura compris qu’il suffit d’aboyer ou de gémir pour vous faire revenir.

Je vous conseille de ne pas laisser votre chiot/chien vous suivre dans toutes les pièces de votre maison.

Par exemple lui interdire l’accès à votre salle de bain. Ainsi, pendant que vous prenez votre douche par exemple il devra rester seul dans une autre pièce. C’est déjà une première étape dans l’apprentissage de la solitude.

Eviter les rituels de départs/retours

Un point très important à ne pas négliger.

Il faut éviter les rituels à votre départ et à votre retour. Il ne faut pas faire de ce moment un acte marquant pour votre chiot/chien.

Votre départ/retour doit être une scène naturelle et banale dans la journée.

Evitez les caresses, les regards et surtout les paroles «ex : sois sage mon loulou, je reviens ». Jouez avec vos clés à d’autres moments de la journée pour ne pas qu’il l’assimile uniquement à votre départ.

Tout cela donne de l’importance à ce moment qui devrait être le plus neutre possible.

Surtout si vous-même vous êtes anxieux à l’idée de laisser votre loulou. Nos chiens sont des éponges à émotions. Votre anxiété ne ferait qu’alimenter la sienne.

Quittez tranquillement votre domicile.

A votre retour, c’est la même chose. On évite la grande fête de retrouvaille. Prenez le temps de poser vos affaires, attendre quelques minutes que votre chiot/chien se calme.

Une fois calme appelez-le pour lui dire bonjour.

S’il a fait des bêtises en votre absence, inutile de le gronder. Il ne fera pas le lien car il n’a pas été pris sur le fait et cela ne ferait qu’exacerber l’aspect émotionnel.

Un apprentissage progressif

Je reviens sur l’aspect progressif de cet apprentissage. C’est une des clés de réussite. Il serait difficile de comprendre pour votre chiot/chien pourquoi il se retrouve tout d’un coup 7 heures d’affilées seul à la maison.

Je vous conseille donc de commencer par de très courtes périodes.

Commencez par le laisser seul quelques minutes. Puis progressivement augmentez la durée de vos absences.

Quelques précautions à prendre

Laisser lui de quoi s’occuper en votre absence. Des jouets, objets à mâcher, des friandises éparpillées…

Faites un turn over dans vos jouets afin qu’ils restent attrayants. Je vous conseille également de réserver 1 ou 2 jouets d’occupation (type KONG) uniquement pour vos absences. Pensez donc à les enlever après votre retour. (cf vidéo)

Prévoyez votre départ. Ne vous mettez pas à jouer avec votre chiot/chien 5 minutes avant de partir. L’idéal est de ne plus vous occuper de lui le quart d’heure avant votre départ.

Satisfaire ses besoins

Et oui encore un point clé pour que votre loulou vous attende patiemment à la maison c’est de satisfaire ses besoins !

Votre chiot/chien a besoin de se dépenser. Physiquement et mentalement. Sans oublier son besoin social.

Pensez donc à couvrir l’ensemble de ses besoins quotidiennement.

Une bonne promenade pour le défouler, rencontrer des congénères. Jouez souvent avec lui. Proposez-lui des petites séances d’éducation ludiques en lui apprenant des tours par exemple. Stimulez son flair en lui faisant chercher des friandises cachées, utiliser un tapis de fouille

A vous de jouer !